Votre panier
FERMER
Retour gratuit
30 jours pour changer d’avis
Paiement sécurisé
Option Paiement 3x offerte
Confection artisanale
Les meilleurs savoir-faire
  • :
- +
Offert
Votre panier est vide
Plus que pour la livraison offerte (en France)
En cadeau : livraison offerte en France !
Frais de port estimés
4.90€
0€

Christian Laucou, imprimeur sur plomb qui met du coeur à l'ouvrage

Publié le 12/03/2021
10 min
Remarquez qu'il n'y a pas d’endroit pour brancher une prise USB !

Vous l’imaginez sûrement, mais je n’avais pas besoin de vérifier pour croire Christian Laucou, imprimeur sur plomb depuis 45 ans, sur parole. Il connaît sa presse typographique sur le bout des doigts et l’histoire de l’imprimerie sur le bout des lèvres.

artisan rencontre

Porté par l'amour des lignes

Christian Laucou est un personnage. S’il se destinait à un avenir de professeur de mathématiques et de physique, sa passion des livres l’a finalement dirigé vers l'école Estienne. Considérée comme “l’école du livre”, cette institution va l’initier à l'éventail des savoir-faire gravitant autour de cet objet unique.

fabriquer un livre
savoir-faire livre

Depuis 1977, Christian Laucou accumule toutes les techniques qui permettent à un ouvrage d’être entre vos mains. De son propre aveu :

À défaut d’avoir été libraire de neuf ou bibliothécaire, j’ai exercé la quasi-totalité des métiers liés au livre

Auteur, concepteur de caractères, metteur en page, éditeur et surtout imprimeur au plomb, Christian Laucou est une encyclopédie vivante de l’artisanat du livre.

poincon typographique

Le savoir-faire d'une imprimerie traditionnelle

Si 1450 résonne comme la date de l'invention de l’imprimerie, Christian Laucou précise que cette découverte n’est pas le seul fruit de Gutenberg. Peter Schoeffer, l’apprenti de Gutenberg, est à la genèse des poinçons et des matrices à l'aide desquels l'imprimerie est portée à sa perfection. Petite virée dans les étapes clés de l’impression au plomb.

Il y a plus d'un métier dans ce domaine. Il y a les typographes, les imprimeurs qui composent, ceux qui impriment. Mais en amont, il y a surtout ceux qui fabriquent les caractères

La première étape, c’est la conception des caractères à l’aide de poinçons typographiques. Le principe est simple, frapper cette tige d’acier dans un bloc de cuivre afin de créer un moule qui servira lors de la fonte des caractères de plomb. Les fondeurs de caractères utilisèrent cette technique jusqu’au XIXe siècle.

atelier typographie

Dans son atelier, Christian Laucou rassemble des milliers de caractères. Tous précieusement gardés dans ses casses, ces casiers en bois destinés à contenir l’ensemble des caractères d’une même fonte. Il estime sa collection personnelle à près de 800 casses.

L’étape suivante consiste à disposer méticuleusement chaque caractère nécessaire à la composition du texte sur un plateau métallique : la galée. Patiemment, Christian Laucou fige le texte et crée de l’espace à l’aide de lingots (en plomb bien malheureusement).

visite atelier

Ces étapes, Christian Laucou les apprécie toutes. Chacune apporte ses bénéfices.

La composition permet de s’abstraire de tout [...] Puis, il y a le plaisir de la première bonne feuille ! Et enfin, la satisfaction de voir le client apprécier le résultat final !

Sans relâche, chercher à perpétuer son geste

Je pense que je pratique un métier qui est totalement moribond

Si Christian Laucou remarque la renaissance de certaines techniques artisanales, portée par une nouvelle génération de passionnés, il porte un regard critique sur son métier. Si son atelier est toujours ouvert aux stages, il me confesse que cela n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Christian Laucou souhaite transmettre sa technique dans toute sa complexité.

Si un métier n'est plus transmis sérieusement, il finit par se déliter. Tout ce qui fait l'intérêt de ce métier disparaît. Il perd de sa précision

De Paris à la Grande Couronne, seuls 3 typographes au plomb seraient encore en activité. Une estimation que Christian Laucou me partage, en se comptant lui-même.

artisan imprimeur

Des créations à son image : rares et subtiles

Des caractères en plomb, en bois. Des livres grands, petits. Les outils et les créations décorent l’atelier de Christian Laucou. Je crois avoir tout vu… jusqu’au moment où je lui demande quels sont les livres dont il est le plus fier.

Les livres qui sont cachés par ces horribles morceaux de carton sont mes préférés !

Si ce paradoxe aurait pu venir de l’imaginaire de Christian Laucou, il s’agit surtout d’une volonté de ne pas les exposer à lumière qui se faufile, à l'encre qui coule ou à la poussière qui se dépose.

imprimerie traditionnelle

Chaque livre est réalisé à la main, avec un tirage extrêmement réduit, dépassant rarement les 20 numéros. Christian Laucou n’aime pas faire 2 fois la même chose et ça se voit. Chaque création est différente : le format varie, le papier change et le sujet suit son propre chemin. Ces pièces uniques témoignent d’une expertise et d’une curiosité remarquables.

En hommage à un ami disparu, Christian Laucou se lance dans un projet qui lui prendra près de 5 ans de travail. L’imprimeur reprend d’anciens poèmes écrits de son vivant et crée ses propres caractères dans l’atelier pour ainsi créer une pièce unique : un travail sur-mesure mêlant l’authentique et l’expertise. Christian Laucou invite aussi 14 amis à réaliser des bois gravés pour illustrer ce livre. Un projet titanesque avec près de 150 passages en machine par ouvrage.

artisan imprimeur

Comme un clin d'œil à la vie, il me présente une autre création : un livre qui ne se termine jamais. Boucle parfaite, du texte jusqu’au pli. Il enchaîne sur son livre Livre, de l’auteur “Auteur”. Une publication ayant provoqué quelques situations cocasses, dont un appel d’une responsable de la Bibliothèque nationale française qui refuse son dépôt légal. “C’est impossible d’appeler son livre Livre” disait-elle. Impossible ? Ce n’est pas vraiment l’état d’esprit de Christian Laucou.

livre artisanal

Cette entrevue privilégiée nous donne une sorte de leçon sur le principe même de transmission. Après une vie passée à perfectionner son geste, Christian Laucou ne s’écroule pas face à la perdition. Bien au contraire, il se dévoue au partage de son artisanat et reste tenace face à la dure réalité du dépassement technologique.

Christian Laucou continue à faire ce qu’il fait de mieux : créer et perpétuer des artefacts, des curiosités et des histoires qui reflètent tout l’intérêt et la profondeur de son métier. S’il ne peut prédire l’avenir de l’impression sur plomb, Christian Laucou représente l’un des rouages clés dans l’engrenage de la transmission.

Suivez nos aventures

Sur Instagram @atelierpart

Satisfait ou remboursé

30 jours pour changer d’avis
Retour offert

Paiement 100% sécurisé

Carte bancaire & Paypal
Option Paiement 3x

Service client express

Une question ? Une suggestion ?
On vous écoute !

français