Votre panier
FERMER
Retour gratuit
30 jours pour changer d’avis
Paiement sécurisé
Option Paiement 3x disponible
Confection artisanale
Le savoir-faire des meilleurs ateliers
- +
Offert
Votre panier est vide
Plus que pour avoir votre bougie offerte
Vous avez un produit offert dans votre panier !
Frais de port estimés
4,90€

Une Serviette de Bain aux « super-pouvoirs » !

Publié le09/02/21
14mn
Nos Pièces

Qui ne connait pas le lin ? 

A travers les âges, cette fibre aux propriétés sans égal a été travaillée par l’Homme. Des rives du Nil à la cour du Roi-Soleil, il n’a eu de cesse de révéler ses propriétés à qui a su en tirer parti.

Avant d’arriver jusqu’à nous, le lin a connu une succes story assez unique en son genre.

Les recherches archéologiques ont daté la découverte du lin par l’homme il y a plusieurs dizaines de milliers d’années. Sa domestication a ensuite probablement eu lieu au XIème siècle avant Jésus-Christ.

Il le fut d’abord dans le Croissant fertile. Cette bande de terre s’étend au nord de la péninsule arabique et forme un pont entre la Mer Méditerranée et le Golfe persique.

Un peu de géographie ne fait jamais de mal

De là, il fut adopté par l’Égypte des pharaons. On en trouve des traces archéologiques à partir du VIIIème siècle avant Jésus-Christ. Aux côtés du pois, des lentilles et de l’orge, le lin est l’une des 4 graines à la base de l’ère d’or de l’Égypte et de son développement comme l’une des civilisations les plus avancées à cette époque.

Depuis, le lin fait son petit bonhomme de chemin. Utilisé dans de nombreux secteurs, sa cote ne cesse de monter en flèche.

Le lin est le plus vieux textile du monde. Les Égyptiens, Alexandre le Grand et même Louis XIV sont tombés sous son charme. Cela fait donc plusieurs millénaires que l'on peut apercevoir des champs de lin comme celui-ci.

Est-ce étonnant ? Pas le moins du monde.

Depuis nos débuts, nous sommes persuadés que le lin a énormément à nous offrir. Et si vous nous suivez depuis 2013, vous devez vous aussi en être convaincu. 

Vous avez été séduit par nos écharpes et nos ceintures en lin ? Attendez donc de découvrir notre dernière création : La Serviette de Bain Lin Gaufrée.

Disponible en 4 coloris et 2 formats (50x70cm & 100x160cm) Atelier Particulier s’invite dans une nouvelle pièce de votre maison : la salle de bain.

Une petite révolution. Pour vous, mais aussi pour nous.

Le confort et la naturalité du lin pour votre salle de bain.

Un nouveau voyage sur la route du savoir-faire

Notre quête des savoir-faire nous a cette fois conduit sur le littoral baltique, en Lituanie.

Peu le savent mais depuis le Moyen-Âge, la Lituanie possède un trésor caché : son savoir-faire dans le lin ! C'est donc là-bas que nous avons déniché l'atelier d'Inga et Gierdre. Un atelier traditionnel qui - à partir de lin cultivé en France - a intégré toute la chaine de fabrication, depuis le fil jusqu'aux coutures finales.

Avec eux, on a imaginé notre 1ère Serviette de Bain 100% lin.

Légère, compacte et très absorbante, notre serviette vous fera immédiatement oublier les serviettes synthétiques.

Lors de vos prochaines péripéties normandes, cherchez la petite fleur bleu ! Vous tomberez sur un champ de lin !

Les secrets du lin français

Chaque création commence toujours de la même façon : dénicher la matière.

Cette fois, il n’a pas été nécessaire d’aller très loin. À 200km de Paris environ, dans le Pays de Caux, se trouve le plus grand bassin linier de France (19.000 hectares sur 60.000 en tout). 

Nous nous y sommes rendus en juin dernier et comme à chaque fois, la magie opère. À cette période, la campagne cauchoise se pare d’un bleu électrique profond. Ce spectacle est de courte durée, car rapidement, les fleurs de lin sont déracinées et allongées sur le sol. Cette étape primaire a la particularité de créer des décors géométriques très originaux.

Voici un petit exemple. (crédit photo : Lin de France)

Avec le millier de liniculteurs que compte le Pays de Caux, il n’a pas été difficile d’en rencontrer un pour lui demander de nous conter l’histoire du lin dans la région.

 

La culture du lin en Normandie expliquée par un liniculteur du Pays de Caux

La genèse du lin dans la région prend racine au XIIIème siècle. L’exploitation agricole est au départ timide, puis s’intensifie peu à peu. Durant plusieurs siècles, le lin est utilisé comme vêtement mais aussi comme matière d’intérieur et isolant.

Puis, durant le XIXème, le lin connait un déclin fort. En cause ? L’émergence d’une nouvelle matière : le coton.

Timidement, le lin refera surface avec l’installation d’agriculteurs flamands et d’Europe de l’Est, qui possèdent un savoir-faire très fort dans la culture de cette plante. Depuis le début des années 2000, le lin reprend progressivement du poil de la bête. Le savoir-faire s’est professionnalisé - bien aidé par des conditions climatiques idéales, ni trop chaude, ni trop sec - et les marques de textile et d’ameublement ont tour à tour pris possession de la matière.

Un mois après sa floraison, le lin est arraché (on ne le coupe pas pour préserver la longueur de ses tiges dont sera extraite la fibre textile). Vient ensuite l'étape du rouissage qui permet de séparer les fibres de la partie ligneuse appelée "anas". Les sous-produits de la plante seront utilisés pour le bétail, l'huile, etc. Quant aux fibres textiles, elles passent par le teillage et le peignage avant d'être filées et tissées, pour aboutir à la toile au toucher que nous connaissons, à la fois solide et agréable.

De nos jours, la France forme avec la Belgique et les Pays-Bas le trio leader du lin mondial. Les fibres de lin les plus qualitatives sont cultivées et peignées chez nous.

Sa grande popularité est intrinsèquement liée à ses propriétés techniques.

  • Respirant. C’est son secret pour nous habiller sans que l’on meure de chaud l’été !
  • Antiallergique et antibactérien. C’est même pour cela qu’il est utilisé largement en dermatologie.
  • Ultra-séchant. La fibre de lin est creuse. Aussi, il n’absorbe pas l’humidité autant que les lainages ou le coton, par exemple. Ce qui explique qu’il sèche beaucoup plus vite.
  • Écologique. Sa culture est locale (en France principalement) et ne nécessite ni eau ni pesticide.

Bref, vous l’aurez compris : le lin est une vraie matière « couteau-suisse ».

En revanche, le savoir-faire de transformation de lin s’est progressivement perdu. Pour trouver des ateliers capables de sublimer cette matière, il faut reprendre la route.

Une expertise datant de 700 ans

Une fois la matière en main, il faut la transformer.

Avant d’arriver à notre serviette finale, le chemin est encore long. 

Petit état des lieux.

En Europe, les pays spécialistes du lin ne sont pas légion. 

Sa culture est principalement concentrée en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Vous le savez déjà.

Mais, si l’on prend l’exemple français, la filière s’arrête là : une fois récolté, le lin est exporté pour être transformé. Il ne reste quasi plus de capacité de filature ou de tissage en France.

NB : dernièrement, plusieurs initiatives ont été lancées. Leur objectif ? Redonner ses lettres de noblesse à la filière lin en France. En 2020, nous avons d’ailleurs soutenu le travail de notre atelier Lemaitre Demeestere, qui est l’un des porte-drapeaux du lin dans l’hexagone. Seul hic, le travail du linge de bain n’est pas un savoir-faire qu’il possède. On a donc repris la route.

Chez Atelier Particulier, notre mission est simple : nous vous ouvrons les portes des ateliers ! Bienvenue chez Lemaitre-Demeestere. Depuis le XIXème siècle, les machines ont évolué. Le savoir-faire, en revanche, reste le même !

L’Italie, quant à elle, cultive très peu de lin. Mais elle s’est par contre fait une spécialité du tissage d’écharpes dans cette matière. 

Un peu désespérés, c’est Fulbert dans l’équipe qui a trouvé l’idée. Dans nos recherches, on avait vu passer quelques éléments sur un petit pays balte, sans y prêter attention : la Lituanie. On a un peu honte de le dire, mais cela ne fait pas partie des pays auxquels on pense, même quand on l’a sous le nez.

Notre atelier est situé non loin du littoral baltique

Or, depuis le 13ème siècle, soit environ 700 ans, ce petit pays aiguise sa connaissance de la plante à petite fleur bleue. Historiquement, il s’est fait une spécialité de l’ensemble du cycle de production : il est producteur, filateur, tisseur et confectionneur. Mais personne ne le sait ! 

Depuis l’époque où le petit pays balte accueillait des tribus rivales, ses traditions, son art et son artisanat sont empreints de la petite fibre « écolo ». 

Jusqu’au siècle dernier, la vie quotidienne était surtout rythmée par la vie de la ferme : d’un côté l’exploitation du bétail et des terres pour les hommes, et de l’autre le travail du lin (filage et tissage) pour les femmes.

Ceci explique que, culturellement, la petite plante a marqué toute une nation.

Linas veut dire "lin" en lituanien. Un mot qui a marqué l'histoire et qui est aujourd’hui l’un des prénoms les plus donnés en Lituanie. CQFD.

Par exemple, aujourd’hui encore, la ville de Budraiciai célèbre la « Fête du Lin ».

Zenonas Macernis, son organisateur disait : ‘’Même nos ancêtres connaissaient les miraculeuses qualités curatives du lin. Le lin a joué un rôle très important dans la formation de l'attitude de l'esprit lituanien."

A pas feutrés, la Lituanie a donc gagné ses lettres de noblesse dans l’exploitation du lin et la confection de qualité. Pas étonnant dès lors qu’il exporte sa production dans des pays où les exigences qualitatives sont les plus poussées et qui sont les fers de lance des grandes Maisons : la France, l’Italie et le Japon.

Rien que ça.

Son aspect gaufré est l'un des grands avantages de notre serviette de bain. Pourquoi ? Lisez-la suite ! :)

3 générations de femmes tisserandes aux commandes

Notre atelier ne déroge pas à cette tradition séculaire.

Depuis 3 générations, cet atelier est dirigé par des femmes ! Aujourd’hui, le gouvernail est tenu par un duo : Gierdre et Inga.

Gierdre est en charge de la production.

Le lin ?

Elle connaît tous ses secrets. Ce sont ses parents qui lui ont transmis la passion et toutes ses connaissances de la matière et de sa confection.

Petite balade dans notre atelier, entre 2 métiers à tisser !

C’est avec elle que nous avons découvert les dessous d’une manufacture spécialiste du lin.

Chose assez rare, l’atelier de Gierdre maitrise encore toutes les étapes de transformation du lin.

Elle file, tisse, teint, coupe, coud, lave et sèche la matière dans l’atelier. Cette polyvalence est née d’un besoin : celui de garder le contrôle sur la matière.

Le lin est en effet une matière capricieuse qu’il faut garder à l’œil si l’on veut en exploiter toutes ses propriétés.

La fibre brute est fragile et peut se casser, se rétracter ou perdre en douceur facilement.

Pour éviter cela, Gierdre a développé un processus spécial, très strict, de teinture et de lavage. Ultra-lent, avec une très faible quantité de tissu (seulement 20 serviettes à la fois), ces précautions permettent de fixer durablement la couleur et les dimensions de la serviette.

C’est cette exigence qui nous permet de garantir que notre Serviette de Bain Lin Gaufrée ne réduira pas au lavage. Même à 60°.

Nous sommes très fiers d'avoir dénicher le savoir-faire de Gierdre et Inga. Car, grâce à lui et avec elles, nous avons mis au point notre serviette de bain idéale. Douce, moelleuse, absorbante tout en restant très esthétique. On voulait absolument s'éloigner des serviettes de natation hypers techniques que l'on connait tous.

Inga, quant à elle, est styliste.

Elle accompagne les clients dans la création de leurs modèles.

C’est grâce à elle que nous avons pu créer cette serviette de bain.

Nous lui avons demandé de nous aider à créer une belle serviette, épurée, qui fait la part belle aux matières naturelles des intérieurs modernes. 

Elle nous a tout de suite orienté vers un tissage texturé dit "Gaufré". À la fois pratique et esthétique, ce tissage rend la serviette plus agréable et moelleuse. Aussi esthétique que pratique, elle confère une douceur que les pièces en lin habituelles ne possèdent pas.

Stylistiquement, les alvéoles apportent un petit twist bienvenu.

Car soyons honnête, quel aurait été l’intérêt de sortir à nouveaux une serviette lisse et classique que l’on peut trouver à chaque coin de rue ?

Ici, le tissage est simple mais terriblement efficace.

Pour ce qui est des coloris, nous avons choisi 4 teintes qui mettent en valeur la texture du lin :

  • Bleu Pétrole
  • Jaune Citron
  • Marine
  • Grège

Une serviette avec des super-pouvoirs

Vous pensez que ce titre est exagéré ?

Cette idée nous a également traversé l’esprit lorsque Inga et Gierdre nous ont parlé des « super-pouvoirs » de notre Serviette de Bain en Lin Gaufré. 

Pourtant, après quelques semaines de tests, nous avons pris conscience que la promesse était bien respectée.

La qualité du lin cultivé par les liniculteurs du Pays de Caux associé à l’expertise des artisans de notre atelier Lituanien donne naissance à une pièce qui cumule les superlatifs.

1. Son premier pouvoir ? Ultra-absorbante.

La capacité d’absorption du lin est sans commune mesure pour une matière naturelle. Elle absorbe jusqu’à 20% de son poids sans donner la moindre sensation d’humidité.

Bien entendu, cela lui permet également de sécher très (très) vite.

2. Son second pouvoir ? Ultra-résistante.

Ici, c’est le juste mélange entre le savoir-faire de la matière et celui de la confection qui rend notre serviette très résistante. Grace à la longueur de sa fibre, le lin est l’une des matières naturelles les plus résistantes au monde. En parallèle, le tissage gaufré est « lâche », afin de rendre la matière plus élastique. Ainsi, la serviette ne se déforme pas. Jamais.

3. Son troisième pouvoir ? Ultra-compacte.

Dernier avantage et non des moindres, la légèreté du lin rend notre serviette bien plus compacte qu’une serviette ordinaire. Facile à ranger, notre Serviette de Bain Lin est surtout très facile à transporter. Donc si vous manquez de place ou si vous voyagez régulièrement, cette serviette est faite pour vous.

On vous offre aujourd’hui notre vision d’une belle pièce du quotidien. Avec cette histoire et toutes ses propriétés, on espère bien vous faire oublier les serviettes que vous avez chez vous.

Et comme toujours, elle coche toutes les cases des standards d’Atelier Particulier : un savoir-faire avéré, une belle matière et une véritable utilité.

On vous donne rendez-vous jeudi à 10h pour le lancement, en précommande, de notre Serviette de Bain Lin Gaufré.

Disponible dans 4 coloris et 2 tailles (50x70cm & 100x160cm), vous aurez 10 jours pour vous l’offrir.

En outre, nous avons une petite surprise pour vous.

On a discuté avec Inga et Gierdre un prix dégressif en fonction de la commande que nous leur ferons.

Ainsi, on vous propose les offres suivantes :

  • Économisez 4€ en commandant 2 serviettes au choix (petites ou grandes) = code BUNDLEX2
  • Économisez 10€ en commandant 4 serviettes au choix (petites ou grandes) = code BUNDLEX4

On reste à votre disposition pour toute question ([email protected]),

Très belle journée,

À jeudi,

Fulbert, Benjamin & l’équipe AP

Suivez nos aventures

Sur Instagram @atelierpart

Satisfait ou remboursé

30 jours pour changer d’avis
Retour offert

Paiement 100% sécurisé

Carte bancaire & Paypal
Option Paiement 3x

Service client express

Une question ? Une suggestion ?
On vous écoute !

français