Votre panier
FERMER
Retour gratuit
30 jours pour changer d’avis
Paiement sécurisé
Option Paiement 3x disponible
Confection artisanale
Le savoir-faire des meilleurs ateliers
- +
Offert
Votre panier est vide
Plus que pour avoir votre bougie offerte
Vous avez un produit offert dans votre panier !
Frais de port estimés
4,90€

Le Carnet de Bord du Lin d’Atelier Particulier

Publié le02/04/21
7mn
Nos Pièces

En 2021, parler ne suffit plus. Il faut agir.

Mais pas tout seul.

Chez Atelier Particulier, on a pris l’habitude de s’appuyer sur notre communauté. Sur vous.

Avec plus de 150.000 membres, tous autant passionnés que nous, on se sent plus fort. Presque invincible.

C’est comme si tous nos projets étaient réalisables. Aujourd’hui, encore plus qu’hier on souhaite donner de la voix pour le savoir-faire. Et nombreux sont ceux qui pensent comme nous. Leur conviction s’entremêle aux nôtres.

Cultivateurs, Entreprises du savoir-faire, Entrepreneurs passionnées, Régions et même Label d’État. Tous ont le savoir-faire chevillé au corps.

Pourtant, très peu ont la visibilité qu’ils méritent. On le sait : chaque jour, nous en sommes témoins.

Le savoir-faire fait la une. Certes. Mais, si cela bouge, cela ne va pas assez vite à notre gout.

Nos ateliers savent qu'on est à leurs côtés. Et on sait qu'on vous a aux nôtres.

Prenons l’exemple du lin.

Matière reine de l’été depuis quelques saisons, peu d’entre nous en connaissent l’histoire. Peu savent que l’histoire du lin est intrinsèquement liée à celle de l’Hexagone.

Premier producteur mondial, la France a petit à petit perdu son expertise, jusqu’à voir disparaitre en 2005 la dernière entreprise – située dans le nord de la France - à savoir filer cette matière phare.

Un combat perdu d’avance ? 

Pas si vite. Le lin français à plus d’un tour dans son sac.

Le lin et la France, c'est une relation compliquée : faite de séparations et de retrouvailles ;)

Des initiatives et des projets se sont fait jour. Ils visent à relocaliser et à ressusciter ces savoir-faire et sortent de terre actuellement. Des passionnés, enthousiastes et motivés, donnent naissance à ces projets qui manquent souvent d’une chose : la visibilité.

De visibilité auprès d’autres passionnés, ou de personnes curieuses qui souhaitent découvrir les coulisses du savoir-faire.

Un projet qui entre dans nos cordes.

On voue un culte pour le lin depuis nos débuts. C’est-à-dire 8 ans. Bien avant que la matière ne se retrouve propulsée sur le devant de la scène, comme elle l’est aujourd’hui.

Et parler de savoir-faire, c’est notre dada. On le fait tous les jours.

Alors on s’est dit : « Pourquoi ne raconterait-on pas tout ce que l’on sait ? »

Du coup, on a décidé de créer ce « carnet de bord ». Dans ce carnet, comme un reporter pourrait le faire, on vous partagera l’évolution des initiatives et projets des acteurs et institutions du savoir-faire linier en France.

À force de travailler au quotidien avec les acteurs du lin, on connaît tout autant leur savoir-faire que leurs enjeux au quotidien.

On sera vos yeux et vos oreilles. Et on espère ainsi, en sus de nos actions du quotidien, permettre à tous ceux qui partagent les mêmes ambitions que nous de pouvoir atteindre leur objectif.

NB : vous l’aurez compris, cet article a vocation à être mis à jour régulièrement. Alors n’hésitez pas à repasser de temps en temps pour rester à l’affut des dernières actualités. Et si vous avez une question ou une remarque, on est à votre disposition ici : [email protected]

26 mars 2021 – Épisode 1 – Lemaitre Demeestere

À travers les âges, la fibre de lin - aux propriétés naturelles sans égal - a été travaillée par l’Homme. Des rives du Nil à la cour du Roi-Soleil, il n’a eu de cesse de révéler ses propriétés à qui a su en tirer parti. 

Sa grande popularité est intrinsèquement liée à ses propriétés techniques.

  • Respirant. C’est son secret pour nous habiller sans que l’on meure de chaud l’été !
  • Antiallergique et antibactérien. C’est même pour cela qu’il est utilisé largement en dermatologie.
  • Ultra-séchant. La fibre de lin est creuse. Aussi, il n’absorbe pas l’humidité autant que les lainages ou le coton, par exemple. Ce qui explique qu’il sèche beaucoup plus vite.
  • Écologique. Sa culture est locale (en France principalement) et ne nécessite ni eau ni pesticide.

C’est une matière « couteau-suisse ».

Si vous croisez ce genre de champs en Normandie alors pas de doute, vous êtes face à du lin !

Mais pour certaines entreprises, c’est encore plus que cela.

Pour Lemaitre Demeestere, par exemple, le lin représente son passé, son présent mais aussi son futur.

Lemaitre Demeestere, c’est un nom et un statut : celui de plus vieux tisserand de lin en France, de 5ème plus ancienne manufacture textile de France et d’un savoir-faire labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant. Un monument.

Les machines de Lemaitre-Demeestere ont évolué, pas leur savoir-faire.

On parle ici d’une entreprise dont le lin est la spécialité depuis 1835. Tout ce qui touche à la petite fleur bleue a un impact sur Lemaitre Demeestere.

En effet, quand on regarde le panorama des projets de réintroduction du savoir-faire textile linier, Lemaitre Demeestere est sur tous les fronts.

Comme nous, elle participe avec sa marque et blog « Lin de France » à démocratiser le lin auprès du plus grand nombre. Étape de confection, secret de culture et conseils d’entretiens, Lemaitre Demeestere accompagne les passionnés de belles matières depuis plusieurs années maintenant.

Derrière chaque machine, la main de l'artisan repasse inlassablement pour s'assurer de la perfection des tissus.

Pour réaliser notre première écharpe en Lin Made in France, c’est chez eux que nous avons été. Forts de 186 ans d’expérience et de connaissances du lin, ils nous ont aidé à atteindre une qualité d’écharpe que l’on a rarement l’habitude de voir aujourd’hui.

 Le tissage de Lemaitre-Demeestere permet à l'écharpe de révéler tous les atouts du lin : résistante, respirante et douce au toucher.

Cette écharpe, vous pouvez la retrouver ici.

Une tradition séculaire, des reconnaissances multiples, Lemaitre Demeestere ne s’assied pas pour autant sur ses lauriers.  

Cette dynamique historique est venue s’affirmer de nouveau en juin 2020 par l’association avec le groupe coopératif Nat’Up, capitalisant sur le Made in France.

Surtout que le 20 octobre dernier, Lemaitre Demeester a rejoint au côté de Nat’Up et Eco-Technilin un appel à projet visant à créer une filature spécialisée dans le lin en Normandie.

Oui, à quelques kilomètres du lieu agricole. Logique !

La filature pourra produire ce type de fil

Ce projet se fera autour de trois actions prioritaires :

  • La création d’une filature de lin au mouillé – technique de peignage des fibres pour obtenir une plus grande finesse du lin - pour relocaliser le savoir-faire en France
  • La création d’un laboratoire de transformation et de caractérisation de fibres de lin permettant aux acteurs de la filière de disposer à terme d’une vraie fiche technique « fibres » standardisée et limiter la dépendance aux acteurs chinois
  • La mise en place d’une plateforme collaborative ayant pour objectif de rassembler l’ensemble des maillons de la filière lin textile autour de sujets communs

Nous sommes encore plus fiers, chez Atelier Particulier, d’ajouter Lemaitre Demeestere à nos ateliers partenaires de long terme !

Mercredi 14 avril 2021 – Épisode 2 – Les entrepreneurs du lin

La succes story du lin vous intéresse ? On vous donne rendez-vous le mercredi 14 avril pour découvrir le second épisode de notre carnet de bord.

Suivez nos aventures

Sur Instagram @atelierpart

Satisfait ou remboursé

30 jours pour changer d’avis
Retour offert

Paiement 100% sécurisé

Carte bancaire & Paypal
Option Paiement 3x

Service client express

Une question ? Une suggestion ?
On vous écoute !

français