Votre panier
FERMER
Retour gratuit
30 jours pour changer d’avis
Paiement sécurisé
Option Paiement 3x disponible
Confection artisanale
Le savoir-faire des meilleurs ateliers
- +
Offert
Votre panier est vide
Plus que pour avoir votre bougie offerte
Vous avez un produit offert dans votre panier !
Frais de port estimés
4,90€

La solaire d’Atelier Particulier – de A à Z

Publié le16/03/21
10mn
Nos Pièces

Une belle lunette, c’est avant tout un beau dessin.

Cette phrase, c’est Thierry, l’un des dirigeants de notre atelier lunetier normand qui nous l’a confié il y a quelques mois.

En mars dernier, période très instable pour les ateliers et artisans - et encore plus pour la lunetterie française -, nous l’avions appelé afin de prendre de ses nouvelles. 

Ce qui devait être une discussion de quelques minutes s’est rapidement transformée en initiation au design lunetier.

Il nous a notamment dit :

« Une belle lunette, c’est avant tout un beau dessin. C’est le travail du designer qui doit « inventer » la forme de la lunette, avec un équilibre subtil à trouver entre le coté chic et différenciant.  Une belle lunette est avant tout un objet de mode avant d’être un dispositif de vision. » 

Ces mots justes nous ont fortement inspiré dans la création de notre collection de Solaires. Alors, on a pensé que cela vous intéresserait aussi d’entrer dans les coulisses de leur création. Du premier coup de crayon jusqu’au travail de la forme avec Thierry.

Et, en bonus, on vous partage, en fin de cet article, les astuces de notre atelier pour choisir la forme de solaire qui va le mieux avec votre visage. C’est cadeau J

De l’inspiration aux premiers croquis

Chez Atelier Particulier, on aime les choses simples. Pour nous, une belle pièce, c’est avant tout un savoir-faire d’exception. La technique d’un artisan, une machine centenaire que l’on ne trouve plus partout. Puis une belle matière. Naturelle, avec une histoire et des propriétés particulières.

Un bel acétate, c'est ça. C'est une matière confectionnée à partir de cellulose de bois qui se joue de la lumière !

Quant au design, nous ne croyons qu’a l’intemporalité. Alors pour toutes nos pièces, on s’inspire du passé pour donner vie au présent. Pour des pièces qui vous accompagneront sur les années à venir.

On se voit un peu comme une bibliothèque du savoir-faire. On voyage. On observe. On déniche. Et, si l’on a un coup de cœur, on réinterprète.

Pour mettre le savoir-faire au goût d’aujourd’hui. Avec un objectif : créer des pièces que vous aimerez porter dès maintenant. Et demain, encore.

C’est ce que l’on a fait pour nos Solaires.

Chacune de nos 4 formes de Solaires s’inspirent pour cela d’une époque du dernier siècle. Elle en tire son identité, ses lignes, ses codes. Nous en avons pris le meilleur.

Prêt(e) à en voir le processus ? C’est parti !

Années 40 – L’intemporel qui traverse le temps

Quand on s’intéresse à la lunette, la première forme que l’on apprend à reconnaitre, c’est la Pantos. Avec ses lignes sobres et son arrondi épuré la Pantos est un classique de la lunetterie.

Notre atelier, par exemple, confectionne des formes Pantos, sans interruption, depuis sa création. Dans les années 60. C’est la forme la plus intemporelle, qui est réinterprétée à l’envie.

Et c’est pour cette raison que nous avons jeté notre dévolu sur elle.

James Dean, le Duc D’Edimbourg, Grace Kelly. Ils l’ont tous portée et adorée.

Son secret de longévité ? On en voit 2 :

  • Elle possède un « je ne sais quoi » de très vintage
  • Elle va à la quasi-totalité des visages (au moins 80%)

Lorsque nous avons crayonné les premières silhouettes de notre solaire Pantos, on souhaitait la rendre facile à porter et très confortable. On a donc ajouté un « nez clef ». Cette expression désigne le fait que la racine du nez du porteur ne touche pas la lunette. Ceci assure un confort exceptionnel.

La lunetterie est un savoir-faire de précision. On aime la comparer à la Formule 1. Une seule erreur de courbe, et c’est toute la silhouette et le confort final qui en subissent les conséquences.

Cette forme, nous ne l’avons pas dénaturée. On l’a modernisée. A coup de crayons, on a accentué son arrondi et réduit légèrement ses dimensions. Ainsi, elle peut être facilement portée par les femmes et les hommes, sans distinction.

La forme Pantos a un beau passé derrière elle. Et l’avenir devant elle. Vous les porterez 10 ans, ou plus. Sans jamais vous en lasser.

Années 60 – Belle comme un chat

Toutes nos excuses pour ce jeu de mot facile.

Cette forme, on l’appelle généralement cat-eye, ou œil de chat. C’est une lunette importante de l’histoire lunetière. Avec elle, le savoir-faire a initié son opération séduction pour se démocratiser au plus grand nombre.

Très élégante et raffinée, ce modèle a été porté par les plus grandes célébrités de l’époque. Catherine Deneuve et même la Reine Elisabeth II.

Mais si l’on ne doit en garder qu’une, ce sera Holly Golightly, la croqueuse de diamant de « Breakfast at Tiffany’s » interprétée par la sublime Audrey Hepburn en 1961.

Pendant près de vingt ans, de la fin des années 50 jusqu’en début 70, c’était la forme qu’il fallait avoir chez soi.

Pour notre solaire, on souhaitait conserver cet esprit « félin » tout en la modernisant légèrement. La forme s’est arrondie et on a affiné le pont – partie qui fait le lien entre les deux « yeux » - afin qu’il soit moins lourd à porter et donc plus confortable.

Plus large, notre forme est le juste milieu parfait entre les modèles œil de chat des années 60 et la forme oversize, très tendance depuis quelques temps. Ce format est pour nous plus moderne mais aussi, et surtout, plus pratique au quotidien.

Véritable classique, cette forme est faite pour vous si vous souhaitez porter une solaire originale qui ne soit pas hors du temps après un seul été passé avec elle. La preuve : elle n’a presque pas changé depuis 1961.

Années 70 – Pas de demi-mesure

Dans les années 70, les partis pris étaient osés. Dans les ateliers lunetiers, deux styles s’opposent. Les partisans de l’oversize et des formes géométriques affutées, d’une part.

De l’autre, les fans des montures petit formats très rondes.

On s’excuse auprès de John Lennon. Mais, cette fois, notre cœur balance pour les afficionados de la démesure.

Françoise Hardy, Jacky Kennedy et Romy Schneider l’ont portée. Certaines mauvaises langues diront que ces solaires ont été inventées pour ceux qui cherchent à se faire remarquer.

Patrice, artisan lunetier depuis près de 40 ans, nous a transmis une autre version des faits.

En réalité, l’élargissement du volume des solaires s’est fait au fur et à mesure que les paparazzis se sont faits plus intrusifs. Les larges montures en acétate étaient l’atout maitre des stars pour ne rien dévoiler de leur regard aux photos volées.

Si cette histoire est vraie, alors on peut reconnaitre une chose : cette protection a du style.

Pour notre Solaire, nous avons conservé la structure iconique. Puis nous l’avons modifiée selon nos goûts. Le coté rectangulaire, presque anguleux, a été accentué afin de convenir aux visages ronds, ovales et en cœur.

Idem pour la largeur d’origine, on est resté fidèles. En revanche, nous avons légèrement réduit la hauteur. L’effet oversize est ainsi conservé sans être exagéré. Car c’est bien là le défaut de ce type de formes. L’extravagance n’est pas l’amie de l’intemporalité.

En tout cas, pas chez nous. On préfère tout miser sur la qualité des matériaux.

Et, pour une Solaire Atelier Particulier, le premier point de vigilance : l’acétate. Un acétate de qualité est exempt de tout défaut. Parfaitement poli, il doit être brillant, lisse et très doux.

Ici, par exemple, on a choisi un acétate écaille claire résolument moderne, qui met en valeur chaque partie de la solaire. Originaire d’Italie, le fournisseur qui nous accompagne depuis 3 ans est la référence mondiale de l’acétate : Mazzucchelli 1849.

Chose très particulière, la découpe de l’acétate est aléatoire. Le résultat final est donc propre à chaque solaire.

Nous en sommes persuadés, la lunette des stars a encore de beaux jours devant elle.

Années 90 – Sportive mais pas que

Le savoir-faire est parfois affaire de minimalisme. 

Dans les années 90, la lunetterie en a fait les frais. Menacée par la concurrence étrangère à bas coût, la lunetterie française a puisé dans ses réserves pour donner vie à des formes simples, impactantes, qui plaisent au plus grand nombre.

C’est alors que la forme rectangulaire est née. Compacte et racée, cette Solaire a du caractère. Pourtant, lorsqu’on la regarde de plus près on prend conscience qu’elle et plus simple à porter que ce que l’on peut croire.

Preuve de son incroyable intemporalité ? James Dean et Alain Delon portaient des montures rectangulaires. Bien avant que la tendance ne les propulse au rang de forme iconique. 

Encore une fois, nous n’avons pas chercher à dénaturer la forme historique de la lunette. Ce serait même illogique de le faire. On s’est en revanche assuré de dessiner une Solaire qui puisse être portée par le plus grand nombre de personnes.

La forme du verre a été affutée et le pont est moins courbé que sur la version Pantos.

En outre, notre largeur d’acétate convient aux personnes les plus actives. Ici, il s’agit d’un acétate 80/10ème. Soit 8mm d’épaisseur. C’est l’un des plus épais et résistants qui existe en lunetterie. Clairement, avec cette Solaire, on vous voit bien partir faire une randonnée dans la forêt alluviale de la Robertsau.

Quelle solaire pour quel visage ?

La première chose à retenir est très simple. Si une solaire vous plait, vous pouvez la porter. Peu importe la forme.

Néanmoins, si vous êtes hésitez, voici les conseils de Thierry, designer lunetier. Dans l’univers de la lunetterie, on classe les visages en 4 typologies de formes : rond, oval, carré et cœur.

Au-delà de la forme nos solaires partagent un point commun : la qualité.

Toutes les 4 ont été dessinées et créée par une équipe d’artisans lunetier passionnés et experts.

Avec eux, nous nous sommes attardés sur chaque détail afin de vous offrir le meilleur de leur savoir-faire.

Nos 4 solaires sont confectionnées à partir d’un acétate durable, hypoallergénique et épais, sourcée en Italie chez Mazzucchelli 1849, le leader mondial.

Pour les verres, nous les avons trouvés chez une référence allemande. Chez Carl Zeiss Vision, on confectionne des verres de Haute Performance depuis 170 ans. Au-delà de la protection de rigueur (100% de protection UV, catégorie 3), nous avons choisi un traitement anti-reflets, anti-rayures et déperlant. De quoi pratiquer toutes les activités...

Enfin, les finitions sont à la hauteur des attentes de la communauté : pour plus de confort nos plaquettes sont ergonomiques et directement taillées dans l’acétate.  Quant à la charnière, nous l’avons spécifiquement renforcé avec 5 griffes d’accroches au lieu de 3. Idéal si vous êtes maladroit !

Comme vous pouvez le voir, nous sommes très fiers de ces pièces. Elles sont à l’image de ce qui nous anime au quotidien : qualitative, humaine et proche du savoir-faire. 

Rendez-vous le 25 mars pour découvrir la solaire qui vous fait chavirer.

Envie d'en découvrir plus ? Entrez dans les coulisses de la confection de notre atelier !

Suivez nos aventures

Sur Instagram @atelierpart

Satisfait ou remboursé

30 jours pour changer d’avis
Retour offert

Paiement 100% sécurisé

Carte bancaire & Paypal
Option Paiement 3x

Service client express

Une question ? Une suggestion ?
On vous écoute !

français