Votre panier
FERMER
Retour gratuit
30 jours pour changer d’avis
Paiement sécurisé
Option Paiement 3x offerte
Confection artisanale
Les meilleurs savoir-faire
  • :
- +
Offert
Votre panier est vide
Plus que pour la livraison offerte (en France)
Vous avez un produit offert dans votre panier !
Frais de port estimés
4,90€

L'Oxford à l'honneur chez Atelier Particulier

Publié le 12/03/2021
10 min

Le soleil pointe le bout de son nez. Et, avec lui, la perspective de belles retrouvailles.
Les moments entre amis, les verres en terrasse, les balades sur le port ou en forêt. Bref, c’est bientôt le retour des moments de convivialité et de partage.

Et c’est ici qu’on intervient.

Ce jeudi 24 mars, nous vous proposerons une collection de beaux vêtements de printemps et d’été. Des pièces que vous serez heureux.se de retrouver chaque année, quand les températures remontent. Avec elles, vous serez toujours élégant.e.s mais jamais guindé.e.s.

Au programme de cette collection :
- 2 chemises – pour femme et pour homme ;
- 1 robe (la première chez AP !) ;
- Le tout confectionné dans un tissu qui respire la qualité et le ☀️ : l’oxford.

Voici l’histoire de la Collection Oxford d’Atelier Particulier.

La légende de l'Oxford

De nos jours, difficile de parler d’Oxford sans l’associer à la chemise du même nom. Véritable icône du vestiaire, la chemise Oxford s’est petit à petit démocratisée pour finalement s’imposer dans tous les registres de la mode moderne. Masculin mais également féminin.

Pourtant, avant d’être LA chemise, l’Oxford est une matière.
Et c’est en traversant la manche que vous pourrez en découvrir la genèse.

Tout aurait commencé avec un drapier écossais immigré en Angleterre.

Ce dernier aurait créé ce tissu en croisant un fil de chaine blanc et un fil de trame coloré. C’est ce qui donne à la matière finale son grain si particulier.

Depuis, la technique s’est développée et il y a aujourd’hui plusieurs façons de faire de l’Oxford. Pour notre tissu, nous avons sélectionné la technique dite « à l’américaine » qui consiste à croiser 2 fils de chaine avec un fil de trame. Vous obtenez alors un tissage en damier plus marqué mais aussi plus texturé et agréable à toucher.

Mais revenons à notre tisserand écossais.

Pour commercialiser cette découverte, il crée une série de tissus qui portent, notamment, le nom des deux plus grandes universités britanniques : Cambridge et Oxford.

À l’époque le style anglais est aristocratique. La notion de confort n’est donc pas une priorité. Seul l’élégance compte. Les vêtements et tissus étaient donc sélectionnés pour leur prestige social avant tout.

Par la suite, la chemise et le tissu Oxford ont des difficultés à s’émanciper du registre sportif. Jugé comme peu élégant par l’aristocratie anglaise, c’est aux États-Unis que l’Oxford va changer de dimension.

UK vs US - la bataille de l'Oxford

Nous sommes en 1896. John Brooks retrouve sa terre natale - les Etats-Unis - après un voyage en Angleterre. De sa pérégrination sur la route des savoir-faire british, il ramènera dans sa valise une chemise en Oxford qu’il avait aperçue lors d’un match de polo.

Cette chemise, il va la présenter à son père, qui était également le propriétaire de la fameuse marque de chemises américaine Brooks Brothers.

Bref, vous connaissez la suite : la chemise est reproduite puis commercialisée. C’est le début d’une légende. Les jeunes américains se l’approprient avec tant de passion que le trio blazer, chino beige et chemise en Oxford devient l’uniforme informel des étudiants.

Contrairement aux britishs, l’Oxford n’a que des qualités aux yeux des Américains.

Plus confortable qu’une chemise en popeline, l’Oxford reste une matière élégante et qualitative. On porte la chemise en Oxford avec un costume, un blazer et un chino. Et même sur un jean avec un pull universitaire sur les épaules.

Pour la première fois de leur histoire, les étudiants américains ont pu faire connaissance avec le terme « polyvalence ». Le casual chic venait de naitre.

Un siècle plus tard, il s’agit toujours du style occidental le plus apprécié. Et c’est celui que l’on promeut le plus chez Atelier Particulier. Les coupes sont confortables et la matière sublime le vêtement. C’est notre identité. On remercie donc la chemise Oxford d’avoir ouvert les portes de ce registre.

La chemise Oxford, c’est la pièce-phare de style Ivy League.

Conscient de ce statut, l’équipe d’Atelier Particulier s’est prêtée à un jeu d’équilibriste pour réaliser cette collection. Entre le UK et les US, nous n’avons pas pu choisir de camp. On a préféré conserver le meilleur des 2 mondes.

D’un côté, la matière a été créée main dans la main avec une institution tisserande anglaise qui a fortement contribué à développer l’histoire du tissu Oxford.

De l’autre, l’équipe s’est inspirée d’images d’archives pour recréer des pièces respectueuses de l’héritage historique tout en ajoutant un petit supplément d’âme.

AP x Thomas Mason

Si le style est américain, le tissu est anglais. C’est donc chez Thomas Mason que nous nous sommes rendus.

Racheté et sauvé à la fin des Années 90 par le groupe italien Albini, Thomas Mason est une institution anglaise fondée en 1796.

Depuis 2 siècles, la Maison cultive son savoir-faire de façon très spécifique. L’innovation est au cœur de ses valeurs, ce qui lui permet aujourd’hui de posséder l’une des bibliothèques de tissus les plus riches du secteur.

Parmi ses plus belles créations, on retrouve des tissus de coton ultra-solides, hydrophobes et résistants à l’abrasion et au feu, développés pour l’armée britannique.

Mais également des étoffes de coton, laine et lin très appréciées des tailleurs anglais de Savile Row.
Le prestige de la Maison est tel que le Duc de Windsor promeut la qualité des étoffes de Mason pour la confection de ses vêtements de ville.

Et enfin, le coton Oxford. Thomas Mason possède des dizaines et dizaines d’Oxfords à l’épaisseur et aux motifs différents. Allant de la couleur pleine à la rayure fine en passant par les carreaux.

Pour l’anecdote, la gamme d’Oxfords phare de Thomas Mason se nomme Kennedy. En effet, pendant quelques années, les chemisiers américains de Kennedy ont utilisé un tissu Oxford de chez Thomas Mason. Une consécration que le tisserand aime bien valoriser au moment de présenter son savoir-faire.

Après avoir testé plusieurs références, nous avons sélectionné une étoffe de poids moyen (150g/m2), idéal quand les températures montent. On souhaite vous proposer des chemises et une robe que vous porterez de 15 à 30 degrés sans soucis.

Vous pourrez la porter à même la peau quand il fait très chaud ou en surchemise, sur un t-shirt si besoin.

Autre avantage du tissu sélectionné, notre Oxford accompagne vos mouvements. Vous pourrez donc la porter sans avoir besoin de la repasser en amont, car elle se froisse peu. Elle n’en sera que plus belle.

De même, le tissage serré de notre Oxford vous garantit une belle durabilité.

Dans la logique des dernières pièces que l’on vous propose et en cohérence avec notre volonté de valoriser les matières les plus naturelles possibles, le coton utilisé est labélisé OEKO-TEX. Soit sans produits chimiques nocifs pour votre santé, votre peau et pour les artisans de Thomas Mason qui confectionnent l’Oxford.

Vient ensuite le choix des couleurs et motifs. Pour sublimer le subtil quadrillage du tissage et en cohérence avec la saison estivale, nous souhaitions travailler une palette de couleurs riche et intense.

Au total, 6 coloris ont été développés :

• 3 essentiels, du blanc du bleu et du bleu à rayures blanches. C’est le choix à faire si vous investissez pour la première fois dans une pièce en Oxford ou si vous voulez pouvoir la porter en toutes circonstances.
• 3 icônes d’inspiration vintage, du rose, du beige et un jaune pâle. 3 couleurs originales, avec du pep’s, que peu de marques osent de nos jours.

Quand vous aurez l’une de ces pièces en main, vous verrez : le toucher de la matière et la sélection de couleurs apportent un vrai charme à cette collection. D’ailleurs, on aurait presque pu s’arrêter là, afin de laisser la matière faire la différence.

Mais on voulait apporter un twist supplémentaire en travaillant la rayure.

Dans les archives de Thomas Mason on a trouvé des dizaines de rayures différentes. Allant du très fin, presque ton sur ton, à la rayure large comme une main.

De notre côté, l’équipe avait pour idée de faire des rayures de taille intermédiaire, bien visibles et qui ne s’excusent pas d’être présentes, sans pour autant être trop fortes.

Faute d’avoir réussi à dénicher notre rayure idéale, on a décidé de la dessiner.

Vous pouvez voir cette dernière comme une filiation dans le savoir-faire du tissu Oxford traditionnel.

On vous présente le pas de rayure Atelier Particulier x Thomas Mason.

Une belle ligne verticale facile à porter, qui allonge la silhouette et donne du mordant à toutes vos tenues.

Petit bonus supplémentaire, cette nouvelle création va enrichir la bibliothèque de tissus de Thomas Mason. On est vraiment fier de contribuer à la valorisation de l’héritage de la maison.

Conserver les détails historiques et ajouter notre patte

Comment revisiter un classique, un monument du vestiaire traditionnel, en lui apportant notre vision sans jamais le dénaturer ?

Ici, Mathilde, Juliette, Pierre et Audrey se sont creuser la tête pour conserver les éléments qui ont fait le succès de la chemise Oxford. Tout en ajoutant des détails ci-et-là pour vous offrir une collection qui aura son unicité.

Un col français pas comme les autres

On commence par le plus important : le col.

C’est la partie qui structure la chemise et qui va donner son flegme naturel aux pièces.

Comme l’Oxford est un tissu souple qui se prête bien aux mouvements, nous avons choisi un col suffisamment long de 6 cm pour qu’il puisse vivre sa vie en ondulant joliment autour du cou.

Pour la forme, on vous propose un col français. C’est un indémodable qui va aussi bien aux visages féminins que masculins. En outre, le col français a le grand avantage de parfaitement se positionner avec la grande majorité des vestes.

Pour respecter les origines sportives de la chemise Oxford, on a conservé les boutons qui maintiennent le col.
Mais pour gagner en élégance, ces derniers seront cachés. Résultat, peu importe la façon dont vous porterez ces pièces, vous aurez toujours de l’allure car le col restera en place.

Place au confort : une coupe qui vous veut du bien

Qu’il s’agisse de la chemise pour homme, pour femme ou de la robe, cette collection vous veut du bien.

Toujours en cohérence avec l’utilisation casual de l’Oxford, nous avons souhaité créer une coupe droite, très moderne, qui s’adapte à toutes les morphologies et qui vous permettra de porter cette collection dans différents contextes.

Pour accentuer le confort, l’équipe de Mathilde a même ajouté un pli d’aisance à l’arrière.

L’idée ? Conférer la liberté de mouvement d’un joueur de polo professionnel …
Vous pourrez courir, sauter et même cavaler à toute vitesse avec notre collection en Oxford sans jamais vous sentir ralenti.e par nos vêtements.

De chemise à robe, il n’y a qu’un pas

Avec l’équipe, quand nous avons parlé du projet Oxford, l’idée de confectionner une robe est venue très naturellement. Pensée comme une chemise portée en extra-large, on s’est dit que l’Oxford était la matière parfaite pour s’essayer à la robe d’été.

Une fois le prototype en main, la robe a fait l’unanimité. Le tombé est souple et confortable, le col tient bien en place, la ligne d’épaule est très belle. Bref, c’était presque parfait.

Mathilde a eu la bonne idée de développer une ceinture, en oxford également, pour accentuer la taille si vous le souhaitez.

Vous avez sous les yeux la robe de votre été 2022 ;-)

De la nacre de rivière

Chemises et robe obligent ; cette collection a nécessité un sacre stock de boutons. Environ 12.000.

Afin de vous offrir ce qui se fait de mieux, on est retourné chez nos amis boutonniers Corne et Corozo.

Fondé à Lyon en 1929, cet atelier a fait du bouton son cheval de bataille. Corne et Corozo confectionne des collections qui mettent en valeur les matériaux naturels et la tradition boutonnière de la région.

Après avoir testé et validé leur gamme de boutons en corozo, puis en caséine de lait eco-responsable, nous avons été séduits par leur nouvelle gamme en nacre de rivière.

Toujours aussi solide, la nacre de rivière de l’atelier offre plus de brillance et des reflets irisés encore plus intenses que la nacre traditionnelle. C’est un vrai coup de cœur que l’on a plaisir à vous partager aujourd’hui.

Des détails qui n’en sont pas

Pour terminer, on vous présente en image 3 détails qui apportent tout le cachet à cette collection.

Le premier peut sembler accessoire, mais c’est une véritable déclaration d’amour aux chemises en Oxford des Années 20 et 30.

Vous trouverez à l’arrière de la chemise un petit crochet en Oxford, qui permettait à l’époque aux étudiants de suspendre leur chemise dans le vestiaire. Aujourd’hui, que vous fassiez du sport ou non, ce petit détail va donner un vrai style à vos tenues

Gage de sa polyvalence, le bas de chemise est arrondi et possède une légère fente sur les côtés. Cela apporte à la fois du confort tout en permettant de porter votre pièce à l’intérieur ou à l’extérieur du pantalon.

Un RDV à ne pas manquer

Celle collection annonce l’arrivée imminente du beau temps. Si vous avez été séduit.e par la matière et le travail de toute l’équipe, nous vous donnons RDV jeudi 24 mars à 10h en précommande.

S’agissant d’une petite nouveauté pour nous, autant sur le savoir-faire chemisier que sur la robe, nous avons commandé une quantité assez limitée d’Oxford à Thomas Mason.

En tout, nous pourrons confectionner 50 pièces par couleur et modèle.
Donc si vous avez un crush pour l’une de ces pièces, mettez un réveil jeudi !

En attendant, on vous dévoile la collection en vidéo :

Suivez nos aventures

Sur Instagram @atelierpart

Satisfait ou remboursé

30 jours pour changer d’avis
Retour offert

Paiement 100% sécurisé

Carte bancaire & Paypal
Option Paiement 3x

Service client express

Une question ? Une suggestion ?
On vous écoute !

français